samedi 31 mars 2018

Trop de cervidés à Fontainebleau !


Article du Parisien :


Où l'on voit confirmé par le directeur des chasses de Fontainebleau lui-même que la présence des cervidés à Fontainebleau est problématique.

« Globalement, cette nuit, nous avons comptabilisé beaucoup d’animaux, grimace Jean-Marc dont les équipes ont recensé 137 grands cervidés, 31 chevreuils et près de 89 sangliers, dont 42 jeunes. Les effectifs semblent malgré tout en baisse par rapport à l’année dernière, ce qui est positif. Les cervidés mangent trop de jeunes pousses. Cela impacte la croissance des arbres, voire les empêchent de se développer. »

Voilà qui a le mérite d'être clair. Fontainebleau doit être prioritairement un champs d'arbres permettant l'exploitation sylvicole. Dont acte.

Ainsi donc on souhaite faire inscrire un site de production au patrimoine mondial de l'UNESCO ? Diantre, voilà qui est ambitieux !

Évidemment il fallait l'assortir du coutumier argument sécuritaire pour sucrer un peu la potion. C'est le Parisien qui s'en charge :

Cela peut aussi s’avérer dangereux pour les automobilistes. A 2 heures passées, à quelques dizaines de mètres du carrefour de la Libération, une harde de sangliers, dont un impressionnant mâle, se promenait sur le bas-côté et la voie de droite ! Un danger constant la nuit alors que les animaux se déplacent pour se nourrir.

Faut-il rappeler qu'au Canada par exemple, les routes traversant les forêts protégées sont limitées à 50km/h et que, incroyable pour un français, les canadiens respectent ces limitations ! Les accidents impliquant la grande faune sont par conséquents proportionnellement très peu nombreux.

Faut-il rappeler qu'un animal qui se déplace le fait pour des raisons essentielles à sa survie et qu'un automobiliste incapable de lever le pied en forêt le fait pour... Pourquoi au fait ?

Que Jean-Marc Caccouault se rassure, les observateurs, naturalistes et photographes de Fontainebleau sont quasi unanimes pour constater une diminution des populations de grande faune. Et ces derniers n'ont pas besoin d'un comptage nocturne à la méthodologie fantaisiste, ils arpentent la forêt toute l'année, à pied et respectueusement.

Allez, pour les amoureux de la forêt, une chtite photo faite à la main, avec approche à pied et en plein jour :

Cervidés à Fontainebleau, bientôt document historique ?



Enregistrer un commentaire