dimanche 24 avril 2016

Mon ami cycliste.

Belle matinée de printemps.

Rayons de soleils dans les jeunes frondaisons vert tendre, chants d'oiseaux et joli sentier Denecourt.
L'instant est chaleureux, nous nous promenons simplement dans cette belle forêt, l'âme pleine.

Un gars en VTT dévale la côte. Il arrive vite.

Il ne devrait pas être là mais soyons partageurs, la forêt est à tous.

Ma fille en bas âge se range sur le côté à mon injonction. A son arrivée elle le salue d'un grand "bonjour" qui me rend fier.

Le type, casque auriculaire dans les oreilles, sans une parole, sans un regard, sans même ralentir un peu, nous dépasse.

...

Je l'ai regardé s'éloigner, hébété.

Ce mec consomme de la forêt comme d'autres un abonnement dans une salle de sport.
Pourquoi pas, c'est un choix.

Je m'inquiète pour ses enfants.