dimanche 24 mai 2015

D'un bouquetin sur crête à Giono.

Celui-ci s'attarde en arrière du groupe de mâles qui se retire vers sa place de repos. Il continue à brouter tranquillement sur la crête. Quiétude. Il sait depuis longtemps que je l'observe mais n'en semble pas affecté. Il n'y a plus un bruit dans les pentes à cette heure. Le vent seulement nous accompagne.

Ces minutes sont magiques, elles me donnent l'impression, l'impression seulement, de faire partie d'un tout, d'une sorte de communion avec l'universel. Le prélude de Pan de Giono me revient en tête. A quand la prochaine leçon pour nous autres ?

Bouquetin sur crête au crépuscule