samedi 4 mai 2013

Contemplation

J'échange parfois avec de jeunes photographes (ou de moins jeunes) amateurs qui n'ont à la bouche que technique photographique, formules mathématiques faites de focale et d'ouverture, bokeh, grain, piqué et âge du capitaine.
Oui, évidemment, il faut savoir utiliser son matériel, en connaître les spécificités, les points forts ou faibles.
Bien sur il faut être capable d'apprécier les situations lumineuses et de s'y adapter techniquement.
Effectivement, un bon cadrage, une bonne composition sont importants.

Mais ensuite, lesté de ces milliers de paramètres et considérations, l'esprit est-il toujours apte à la contemplation et à s'imprégner de ce qui fait l'intérêt d'une image et est presque indicible : l'atmosphère ?

L'image est sombre ? Elle a trop de grain ? Un peu floue ?
Certes mais ces défauts ne constituent-ils pas finalement ce qui donnent un je ne sais quoi d'épaisseur et de vivant à votre photo ?


un flou de premier plan, pas très grave.


du brouillard, de la pluie, j'y vais !


le printemps s'invite chez les résineux. Plus de lumière.


de la biche et du grain (photo) :-)


cervidés (de trop loin) au gagnage après la pluie, quelle ambiance unique !


même quand il n'y a plus de lumière, une photo reste à faire ;-)

Il est très difficile de rendre une ambiance. C'est sans doute le plus grand défi offert au photographe.

Un seul conseil : s'en imprégner et essayer.